Publication scientifique trimestrielle, éditée depuis 1967

Ouvrir l’esprit des praticiens francophones à la diffusion de nouvelles techniques et à l’émergence de nouveaux concepts

Une Équipe

Les comités garantissent la qualité des publications.

des formations

Des conférences scientifiques au cœur de vos problématiques.

une histoire

L'ARODF est née avec l'écho d'une nouvelle orthodontie !

VOLUME 56 / NUMÉRO 3 (Octobre 2022)

LE SOURIRE
Rédacteur en chef : F. POURRAT
Au XVIIe siècle, les anglais fortunés traversèrent la Manche pour acquérir chez les dentistes français, au sommet de leur art, un nouveau sourire. Puis, quelques dentistes français s’installèrent à Londres pour démontrer leur succès dans les nouvelles technologies du sourire : les dents en porcelaine.
À l’heure où le port du masque est toujours obligatoire dans les services de santé et les transports en commun, le rôle du sourire n’est pas les seuls faits des dents. Pourtant les personnes sont de plus en plus exigeantes pour obtenir un beau sourire puisque 57 % (source : emydentaire.fr), des français interrogés estiment que le sourire est le principal atout de charme du visage d’une personne.
Aujourd’hui, d’autres grands changements technologiques de diagnostic et de traitement nous permettent d’évaluer, de mesurer, de réaliser « le sourire », bien qu’il ne se limite pas aux dents et aux gencives.
Nous essayerons de démontrer dans ce numéro quelques possibilités de prise en compte du sourire dans sa compréhension par un article de C. Huguenin pour son rôle dans la communication, dans ses relations avec la personnalité par l’article de M.-G. Choukroun sur la physiognomonie et la dentogénique.
Dans l’étude diagnostique, l’article de C. Gaillard nous éclairera sur la nouvelle technologie du « Dental Smile Design » pour mieux appréhender les cas multidisciplinaires. Mais aussi comment connaître les rapports d’occlusion et d’esthétique pour les dents antérieures par l’article de C. Ragueneau.
La deuxième partie sera plus axée sur les thérapeutiques complémentaires et les moyens de décider d’un nouveau sourire par son évaluation. C’est ainsi qu’E. d’Incau précisera les moyens odontologiques actuels lors des usures, fractures et du vieillissement. Je mettrais en exergue les éléments nécessaires à l’évaluation du sourire. Un cas clinique est présenté pour donner comme dans chaque numéro des repères de connaissances et de discussion.
Pour nous aider dans notre apprentissage d’activité managériale, l’interview de G. Chatelain-Bery nous fera part de l’intérêt du sourire dans le quotidien de notre activité.
Nous y retrouverons aussi les rubriques de « J’ai lu pour vous », et les critiques des articles étrangers de H. Desnoës.

« Aime la vérité, mais pardonne à l’erreur »
Voltaire